2020%252520HDV_edited_edited_edited.jpg
Prochainement

L'HÔTEL DE VILLE

DE PARIS

titre provisoire

Avec son impressionnante façade de style néo-Renaissance, l’Hôtel de Ville est un monument familier pour les Parisiens et les touristes, qui se pressent sur son parvis pour s’y donner rendez-vous, flâner ou assister à une manifestation publique, qu’elle soit culturelle ou sportive. Immortalisée par la photo de Robert Doisneau, « Le baiser de l’Hôtel de Ville », la municipalité parisienne, qui sert de toile de fond au fameux cliché, fait partie intégrante du paysage urbain parisien. Pourtant, rares sont ceux qui savent ce qui se cache derrière l’imposante façade de la Mairie de Paris.  

Le monument que nous connaissons aujourd’hui, malgré son apparence ancienne, ne date que de 1882, date à laquelle il est inauguré après son incendie sous la Commune. 

Plus grand bâtiment municipal d’Europe, il a été rebâti à la gloire de la IIIème République naissante. Les architectes se sont copieusement inspirés des édifices somptueux de la monarchie pour faire renaître de ces cendres ce palais. Véritable temple laïc à la gloire du nouveau régime, le bâtiment est surmonté d’un campanile qui culmine à 50 mètres au-dessus du parvis. Pour la décoration intérieure et extérieure, peintres et sculpteurs les plus réputés à l’époque ont été mobilisés pour faire de l’Hôtel de Ville de Paris une vitrine clinquante des idéaux républicains. C’est aujourd’hui encore un formidable musée d’art de la fin du XIXème siècle. 

Le chantier de la reconstruction est aussi un laboratoire des nouvelles technologies qui voient le jour. Si l’Hôtel de Ville est construit en pierre de taille, comme l’ont été des immeubles Haussmanniens au milieu du siècle, il recèle, dans ses entrailles, des innovations techniques inédites alors. Un vaste système de chauffage et de ventilation est intégré dans la structure du bâtiment, tandis que certaines pièces sont éclairées à l’électricité, pas encore totalement au point : il faut installer une centrale de production dédiée dans les sous-sols mêmes du bâtiment. Certaines pièces sont desservies par des ascenseurs et reliées entre elles par le téléphone. Autant de commodités qui semblent aujourd’hui aller de soi, mais qui étaient une véritable prouesse alors :  Paris n’est pas encore la Ville Lumière ! 

La reconstruction de l’Hôtel de Ville est enfin une performance en termes d’efficacité de chantier : en moins de dix ans, les architectes parviennent à ériger un colossal bâtiment d’une superficie de 14 476 m2 ! Et comme la mairie parisienne compte huit étages, elle couvre une surface totale de 66 000m2, occupée par 600 pièces, dont certaines sont de luxueux salons d’appart. C’est un véritable labyrinthe : pour en faire le tour, il faut parcourir 7 km de couloirs !   

Luxueux palais républicain injustement méconnu, l’Hôtel de Ville de Paris est reconstruit à la charnière des XIXème et du XXème siècle et préfigure les bouleversements majeurs qui vont se produire tant au niveau des matériaux de construction que des technologies.  

Production : RMC FILMS, RMC PRODUCTION

Réalisation : Sandra RUDE 

Scénario & commentaires : Sandra RUDE

Images : Eric Turpin

Durée : 52 min

Année de production : 2021 

1ère diffusion : RMC Découverte 

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 guilaindepardieu.fr • Tous droits réservés • envoyer un message • +33 6 13 59 26 85 • Paris, France.